Guérisseur de l'invisible
 

Récitals Méditatifs

Les premiers mardi du mois

de 19h3o à 22hoo

Réservations obligatoires places limitées à 6. Une participation de Fr. 25,- est demandée par soirée.

 

Le prochain; le mardi  Les inscriptions sont ouvertes.

 

 

L'utilité des méditations avec les Sons sont en tout premier lieu, un mirifique nettoyage de l'entièreté de l'être.

A la fin de l’atelier, on sent une légèreté intégrale, on se trouve dans un état de merveilleux bien-être avec un sentiment d'harmonisation global. On est extraordinairement ressourcé.

 

Sont utilisés comme instruments :

Les Vaisseaux de cristal, les bols tibétains, les cloches tibétaines, les gongs, les diapasons, les tambours, les carillons, tambour océan.

 

Vous êtes installés confortablement au sol, avec couverture et coussins, (que vous avez apporté).

 

Une relaxation de départ guidée est proposée, ainsi qu'une concentration sur la respiration.

 

Suivant la durée de l'atelier le nombre de méditations peut être différent, (trois au maximum), chaque méditations est entrecoupée de verbalisation, d'exercices d'étirements, de respirations.

 

bol chantant en cristal : 14 pouces 35cm      Le vaisseau de cristal

Aujourd’hui, les cristaux de quartz sont omniprésents dans notre vie, puisque la science moderne a étudié ce minéral et a découvert que son composant, la silice (molécules d’oxygène et de silicium), a une organisation géométrique dotée de propriétés aussi étonnantes qu’utiles.

 

Les vaisseaux de cristal de quartz vibrent à des fréquences qui produisent des ondes sonores puissantes. Ces sons, produits dans l’expression énergétique de leur structure cristalline entrent en résonance avec le corps humain et plus précisément avec  nos tissus, la structure osseuse et le collagène, composé en partie du phosphate de calcium cristallin.

 

C’est aussi au niveau du cerveau que des micro-cristaux sont présents tout comme dans l’oreille interne.
Comme l’indique le médecin Richard Gerber dans son livre  Vibrational Madecine , «  La structure cristalline a une façon unique et précise de réagir face à toute une gamme d’énergies, comprenant la chaleur, la lumière, la pression, le son, l’électricité, les rayons gamma, les micro-ondes, la bioélectricité et sans doute aussi les énergies de la conscience. En réponse à ces rayonnements énergétiques variés, la structure moléculaire du cristal subira des modes d’oscillation spécifiques créant des émissions d’énergies de fréquences vibratoires bien précises. »

 

Ces émissions de fréquences vibratoires pourraient expliquer les propriétés curatives des cristaux de quartz. L’effet piezo-électrique est aussi l’une des caractéristiques spécifiques du cristal de quartz qui fut découverte par les frères Curie en 1880. L’effet piézoélectrique est l’apparition d’un courant électrique sur certaines faces d’un cristal lorsque celui-ci est soumis à une pression mécanique. En 1957, l’effet piézoélectrique de l’os fut démontré.

 

Sous une charge, l’os produit des courants électriques, qui influencent l’organisation et le durcissement des cellules osseuses. Des études ont montré que les champs électromagnétiques régénéraient le tissu osseux et provoquaient une guérison plus rapide des fractures et pouvaient traiter les problèmes d’arthrose.

 

Cet effet piezoélectrique est créé lorsque le bol  de cristal est frotté et le son est la résultante de la mise en mouvement des charges au sein du cristal.

 

Voilà pourquoi le son des vaisseaux de cristal agit directement sur notre structure osseuse et tissulaire.

  

bol chantant khara : 15cm 619grs    Les bols tibétains

Provenant du Népal, d’Inde, du Bouthan et du Tibet, leur origine serait antérieure au Bouddhisme et proviendrait des forgerons nomades adeptes du chamanisme. Bien avant le huitième siècle, quand le lamaïsme devint une religion dominante au Tibet, la religion Bon  y fleurissait ainsi que dans le reste de l’Himalaya. Il s’agissait d’une forme de chamanisme centré sur le son et le chant de mantras, qui permettaient de gouverner les esprits invisibles et les forces qui régissent l’univers.

Pour le moine Lobsang Leche : « Le son du bol est le son du vide »

 

L’utilisation de bols tibétains possède depuis des siècles un aspect secret et sacré dans les rituels cérémoniaux tibétains. Les tibétains portent pour le son un profond respect, considéré comme une source d’illumination et de force spirituelle.

 

Ils considèrent aussi la voix comme un élément essentiel de la nature humaine, faisant le lien entre le corps et l’esprit, entre le monde matériel et le monde spirituel.

Ces bols sont fait à base de sept métaux : l’or, l’argent, le mercure, le cuivre, le fer, l’étain et le plomb. Chacun de ces bols produit un son spécifique et des harmoniques qui varient d’un bol à l’autre, selon l’alliage choisi.

 

Ce sont justement les vibrations de ces métaux qui entrent en résonance avec ceux de notre corps, permettant de les réactiver et de les dynamiser.

 

Par ailleurs, sur la majorité des bols tibétains sont inscrits des mantras dont l’étymologie vient de manas signifiant « arme » ou « outil de l’esprit » et du suffixe tra signifiant « protection ».

 

Ainsi, en tournant le bol (dans le sens des aiguilles d’une montre), le mantra se récite par la vibration émise par le son. Ainsi, les vertus du mantra sont directement reçues par l’intermédiaire des oreilles et du corps.

Enfin, c’est aussi par la note émise par le bol que le travail vibratoire se fait sur le corps.
Les médecines traditionnelles indiennes se réfèrent à sept centres d’énergie, correspondant aux sept couleurs mais aussi aux sept notes  de la gamme.

 

Chaque bol possède une note fondamentale et lorsque l’on accélère la vitesse de rotation de la batte, il est alors possible de faire sortir deux ou trois harmoniques de cette fondamentale.
Par la puissance et la pureté émises par ces sons, il se crée alors un nettoyage et une stimulation de nos centres énergétiques réharmonisé.

 

diapason 528 Hz        Les diapasons thérapeutiques

Ces diapasons sont utilisés pour la relaxation : la vibration du son se transmet au niveau osseux. Ce type de diapason thérapeutique a une taille et un poids spécial permettant une vibration plus longue que celle d’un diapason ordinaire.


Les fréquences sont basées sur une des vibrations fondamentale de la terre,  correspondant aussi aux ondes alpha du cerveau : 8 Hz, qui donne pour ses 4 premières octaves : 16 Hz, 32 Hz, 64 Hz et 128 Hz.
La fréquence de 8 Hz est basée sur les pulsations de la terre appelées ondes de  Schumann ou résonance de Schumann.

 

Bénéfices :

Relaxation profonde et sensation d’apaisement

Relaxation des tissus

Apaisement des tensions musculaires des spasmes et de la douleur

Amélioration de la circulation sanguine

Stimulation des nerfs sous-cutanés

  

 

 

Quelques mots sur l'ABC de la thérapie par les sons 

 « La Voix ne contient que ce que l'Oreille entend. »

Alfred A. Tomatis (1920-2001) Psychologue, inventeur, chercheur et ORL

L'audio-psycho Phonologie (l'APP) est issue, en 1957, des travaux du docteur Alfred TOMATIS, O.R.L., spécialiste des troubles de l'écoute et de la communication. Fils de chanteur d'opéra, il met au point sa méthode en s'apercevant que les chanteurs et les musiciens ne produisent que ce qu'il entendent (découvertes publiées en 1957 à l'Académie des Sciences sous le nom «  d'Effet Tomatis » , base de l'Audio-Psycho-Phonologie).

 

La Sonologie

 

La Sonologie se pratique en particulier à l'aide de diapasons de différentes fréquences allant de 32 à plus de 4225 Hz. Les bols tibétains, vaisseaux de cristal, cloches, gongs... viennent les accompagner harmonieusement. Le son permet un accès aux émotions enfouies dans l'inconscient, puis la libération des kystes émotionnels avec l'apparition spontanée des images du passé accompagnés parfois du chagrin et de la colère non encore transmutée.

Les diapasons peuvent être posés à même le corps ou utilisés par voie aérienne.

 

La sonologie est indiquée dans les cas de perte d'audition, acouphènes, vertiges, sensibilité aux bruits, perte de mémoire, problèmes de langage (dyslexie, bégaiement), problèmes de sommeil, suite de choc opératoire, blessure, traumatisme, connexions cérébrales, grossesse, suite d'accouchement, angoisse, phobie, dépression, peur, tension, mental perturbé, migraines...

Elle stimule également l'énergie vitale et les chakras, harmonise le féminin et le masculin, recentre le corps physique et psychique, ouvre le cœur, l'âme, améliore la concentration et la créativité, invite à la communication non violente, aide à la prise de décision, normalise la tension artérielle, aide à soulager l'insomnie, restaure l'équilibre du système immunitaire, améliore le sens de l'ouïe, harmonise la respiration, synchronise les hémisphères gauche et droit du cerveau...

 

La personne se sent enveloppée, caressée, elle voyage en images, rêve, lâche prise... Les vibrations entrent en résonance avec l'eau qui compose les cellules du corps.

Lorsque les énergies circulent librement avec harmonie, l'homme est bien enraciné ; quand des blocages ou des cristallisations viennent interrompre cette circulation d'énergie, l'homme est décentré, voire dispersé.

Tout être humain, femmes enceintes, enfants sont réceptifs aux « touchers par les sons » ; pour les autistes, l'énergie spécifique des diapasons atteint leur monde intérieur qui paraît inaccessible aux autres.

 

 

  Récit complet de Magali Jenny     Initiations chamaniques     Ateliers, Cours, Conférences     Contact, horaires et tarifs